Rechercher
Rechercher
Rechercher
Rechercher

L’écran de tous les dangers

Entre 12 heures d’exposition totale et 8 heures directement passées sur les écrans, nos vies se déroulent aujourd’hui plus dans le virtuel que dans le réel. On promet monts et merveilles des développements du numérique, et pourtant nos sociétés sont toujours plus individualistes, tristes, violentes… L’écran de tous les possibles ne serait-il pas l’écran de tous les dangers ? 
Analyse, constat et conseils pour résister…

1. Des contenus dangereux

  • L’audiovisuel au service de la société de consommation et de l’harmonisation des modes de vie. 
  • La puissance de l’écran dans la diffusion des idéologies et le nivellement des opinions politiques (voir The Social Dilemma – Derrière nos écrans de fumée, le troublant documentaire [2020] de Netflix).
  • Violence, érotisme, pornographie : des contenus destructeurs de l’âme et du corps, des individus, des familles et des sociétés.

2. Un mécanisme destructeur

  • Les caractères addictifs liés au écrans (utilisation de circuits de récompense à court-terme, boucles dopaminergiques…), menant à une consommation toujours plus haute et excessive. 
  • L’impact des écrans sur la santé : sommeil, tabagisme, alcoolisme, obésité, dépression…
  • L’impact des écrans sur les facultés sensorielles et intellectuelles : la baisse de l’acuité visuelle et auditive, de l’attention involontaire et volontaire, la destruction de l’imagination et de la mémoire. 

3. Faire face, ne pas subir

  • D’abord se connaître : prendre conscience de notre dépendance.
  • Supprimer tous les usages inutiles : applications, réseaux, notifications – objectif : zéro écran divertissement. 
  • Mettre en place des règles claires : jamais dans la chambre, pas le matin, pas avant de dormir, jamais plus d’une chose à la fois. 
  • Redécouvrir le sens du réel et de la lenteur. 
  • Et surtout : prier.

Chiffres et sources tirées en partie de Michel Desmurget : La Fabrique du crétin digital (2019)

Retrouvez aussi le podcast de l’abbé de Bodard : La prière, résistance face à l’écran captatif.
Retour en haut

Abonnez-vous à notre newsletter,
et soyez informés des derniers articles parus.